Coupe legumes

Dans certains bureaux et institutions, des substances sont placées ou collectées et peuvent agir avec prudence pour créer une atmosphère explosive contenant de l’air. En particulier, il y aura des substances telles que les gaz, les liquides et les solides avec un degré élevé de désintégration, par exemple la poussière de charbon, la poussière de bois, etc.

Dans de telles circonstances, les employeurs sont tenus de réaliser une évaluation du risque d'explosion et une évaluation du risque d'explosion. En particulier, il est nécessaire de pointer vers les intérieurs et les appartements où se produisent le plus grand risque d'explosion. Les zones explosives doivent être indiquées ci-dessus dans les espaces extérieurs. Et je veux que les employeurs préparent une documentation graphique, qui permettra de trier et d'indiquer en même temps les facteurs pouvant déclencher l'inflammation.

L’évaluation du risque d’explosion doit être réalisée sur la base des exigences de l’ordonnance du ministre de l’Économie du 8 juillet 2010, en fait, des exigences minimales en matière de confiance et d’hygiène du travail, associées à la possibilité d’une atmosphère explosive sur le lieu de travail (Journal of Laws 2010 No. 138 931.

Dans le cadre de l'évaluation des risques d'explosion, les caractéristiques de l'objet sont définies. Il se présente par sa surface, son nombre d'étages, ses salles, ses lignes technologiques, etc. Les facteurs pouvant provoquer un incendie ou une explosion sont analysés. Mesures préparées et types permettant d'affaiblir et d'éliminer les risques d'incendie et d'explosion. On estime quel est le nombre de substances inflammables pouvant être à l'origine d'une explosion potentielle. Les solutions modernes sont utilisées pour minimiser les risques d'explosion.