Prix de caisse

Dès le début, nous devrions préciser que négliger et ne pas respecter le délai imparti pour la révision obligatoire de notre caisse enregistreuse entraîne nécessairement la nécessité embarrassante du prétendu remboursement de son achat (au comptant. Il convient de mentionner que le dernier type de sanctions est exposé aux contribuables qui, par conséquent, dans les trois ans suivant la date d’inauguration de l’enregistrement n’ont pas fait - en créant et en plus de la date obligatoire - la notification de la caisse à l’examen technique obligatoire. Disons, et d'ailleurs, qu'un tel examen est effectué par le service approprié.

Il ne fait aucun doute que l'examen obligatoire de la caisse enregistreuse devrait avoir lieu au moins tous les deux ans. Vous devez également connaître la signification exacte de ces deux années. Car avec le calcul exact, il doit être considéré comme le point de départ, c’est le jour où la caisse enregistreuse ou le jour du dernier contrôle technique a effectivement eu lieu.

C'est pourquoi les contribuables, lorsqu'ils achètent de l'argent, peuvent (et devraient même prendre en compte - dans le système de la nécessité de la révision - une période de deux ans à compter du moment de la fiscalisation du dispositif. Bien entendu, ce service de fiscalisation est spécialisé dans cette tendance. À partir de la série, le processus même de fiscalisation consiste en une initiation spécifique du travail du module fiscal de la caisse enregistreuse.

Par conséquent, avant d'acheter une caisse, il est utile de connaître un service autorisé dans la ville polonaise. Pour ce faire, saisissez dans le moteur de recherche un mot de passe approprié, tel que "service de caisse".

Un examen obligatoire de la caisse enregistreuse crée en fait jusqu'à plusieurs activités. Le militaire effectue tout d’abord un audit sur l’état des scellés de la caisse enregistreuse concernée. Il demande leur cohérence avec les enregistrements placés dans le cahier de services. Le spécialiste contrôle également l’état général du boîtier de la caisse enregistreuse. Evalue la carte mère, la mémoire financière et le module fiscal. Dans le même temps, il teste également l'exactitude de l'affichage pour un homme. En outre, il vérifie le programme de caisse et la version du programme en collaboration avec les enregistrements - là encore - à la caisse. Enfin, le technicien entre le résultat officiel de l'examen - avec des recommandations et des observations potentielles - dans le cahier de services.Le taux de remise varie de cent à deux cents zlotys - pour une caisse enregistreuse.

Si nous déterminions cette opération avec un contrôle technique, cela pourrait être assez trompeur. Pourquoi? En effet, dans l’ordre des contrôles, seules les zones de l’appareil sont vérifiées, lesquelles ne sont directement responsables de rien de nouveau, comme l’enregistrement du chiffre d'affaires. C'est la direction de l'examen.

L'examen obligatoire de l'institution financière est donc une chose qui peut être surveillée de près et qui mérite une attention particulière.