Test de banque de sperme

La banque de sperme est la position dans laquelle le sperme de donneur est placé. Ils doivent définir des critères spécifiques. Tout d’abord, leur sperme doit contenir la bonne quantité de sperme (minimum 40 millions par mm avec une mobilité suffisante. Le donneur veut fonctionner purement physique, vivre jusqu’à 35 ans et ne pas être accablé de maladies génétiques.

https://neoproduct.eu/fr/african-mango-un-moyen-efficace-pour-perdre-du-poids-et-retrouver-une-silhouette-elancee/

En outre, l'évaluation dépend de son développement, de la structure de son corps, de la couleur de ses yeux et de ses cheveux et, chose intéressante, de son éducation (moyenne minimale. En vertu de la législation européenne, le sperme est donné gratuitement. Seule la compensation des coûts engagés, par exemple les voyages (700 PLN max. Est sélectionnée.La première étape de qualification du donateur est une interview spéciale au cours de laquelle il reçoit une série de questions sur son destin sexuel, ses maladies et sa situation familiale. Plus tard, son sang est contrôlé selon un schéma de contrôle ou s'il n'est pas porteur de maladies infectieuses (par exemple, le VIH, il prélève du sperme et un écouvillon urétral. Si toutes les conditions sont remplies, le sperme donné vient à la banque de sperme pour une période de six mois. Ce n’est qu’après la date de cette saison que d’autres tests sont effectués et, sur cette base, le sperme est soumis à certaines procédures. Le donneur doit signer un contrat avec la banque - la clinique doit assumer l'entière responsabilité du stockage approprié du sperme. Dans notre région, la pratique du don de sperme est encore populaire, le matériel téléchargé n’est donc pas détruit.Théoriquement, tout le monde peut tirer de la banque. Mais en vertu de la loi polonaise, les femmes seules ne peuvent utiliser les services d’une banque de sperme (un enfant doit être un parent et une mère de la taille de celle-ci. Le plus souvent, les clients de ces cliniques sont des couples stériles et des hommes porteurs de maladies génétiques qu’ils ne veulent pas transmettre à leurs descendants.